Un monde insoupçonné !

Un monde insoupçonné ! ( Série Les missions de Julia Léveillée tome 4 )

Pour les 9- 13 ans !

Éditions C.A.R.D, 184 pages, 11,95$

Julia Léveillée-Un monde insoupçonné !Plus qu’une semaine avant le grand départ pour Cuba ! Fébrile, Julia s’imagine déjà surfer les vagues, nager parmi les poissons tropicaux et dévaliser les boutiques de bijoux faits à la main. Y rencontrera-t-elle de nouvelles amies ? Peut-être même un nouvel ami… Comme les heures seront longues avant le départ !

Heureusement, Nathalie les visite pour quelques jours. Alors que Julia renoue avec sa tante qu’elle connaît à peine, les évènements prennent une tournure inattendue.

Touchée par le désarroi de la femme, Julia s’envole pour la Floride afin de l’aider avec son fils Adam. Un garçon aux comportements à donner la chair de poule…

La quatrième mission de Julia Léveillée est rocambolesque. Avec l’aide de Squiz et de ses dons, arrivera-t-elle à percer le mystère entourant son cousin ? Saura-t-elle s’adapter à cette famille au mode de vie inusité en si peu de temps ? Rien n’est moins sur, car Adam la mettra au défi jour et nuit !

Une histoire fascinante qui pose un regard profond sur le trouble du spectre de l’autisme.

Voir le tome 1: La mission secrète de Julia Léveillée

Voir le tome 2: Mystère au camp d’été

Voir le tome 3: Danse et secondaire

Danse et secondaire

Danse et secondaire ( Série Les missions de Julia Léveillée tome 3)

Pour les 9- 13 ans !

Éditions C.A.R.D, 196 pages, 11,95$

Danse et secondaire 3

Julia est à la fois nerveuse et excitée ! Demain, elle entre à l’école secondaire. Mille questions tourbillonnent dans son esprit: Sera-t-elle dans le même groupe que Camille, sa meilleure amie ? Et si elle se perdait dans cet édifice immense ? Comment se faire aimer de tous ces nouveaux professeurs ?

Alors que Julia s’ajuste à sa nouvelle réalité et se prépare aux auditions de la troupe de danse hip-hop, elle remarque que l’état de Malika se détériore de jour en jour. Saura-t-elle l’aider avant qu’il ne soit trop tard ?

Avec Collin à ses trousses, la troisième mission de Julia Léveillée est parsemée d’embûches. L’adolescent, prêt à tout pour découvrir le mystère derrière l’écureuil bizarre, la talonne sans répit. Julia arrivera-t-elle à protéger ses pouvoirs magiques et l’identité de sa grand-mère tout en se portant au secours de Malika ?

Une histoire captivante qui aborde avec finesse le trouble de l’anxiété chez les jeunes. 

Voir le tome 1: La mission secrète de Julia Léveillée

Voir le tome 2: Mystère au camp d’été

Voir le tome 4: Un monde insoupçonné !

Voix de l’est

In a few words…

IMG_1077

Sometimes a few words are enough to describe the magnitude of a situation. A short time, where our attention is focused in the right place can be richer learning than attending a seminar on personal development or spirituality. This happened to me today.

 

While my students finish the work I have prepared for them, they ask me: « Play, Didi? Play Didi? « I give them the long-awaited moment when they can finally let loose. A group of four young girls ages 8 to 10 get together in a circle. Together, they jump up and down moving their hands at their sides while shouting for joy. I told myself : « What a funny game!  » It took me a few seconds to understand that  this was jump rope… without a rope.

IMG_1073

En peu de mots…

IMG_1077

Quelques fois, peu de mots suffisent pour décrire l’ampleur d’une situation. Un court moment, où notre attention est focalisée au bon endroit peut être plus riche en apprentissages que d’assister à un séminaire sur le développement personnel ou sur la spiritualité. Cela m’est arrivé, aujourd’hui.

 

Alors que mes élèves terminent les travaux que j’ai préparés pour eux, ils me demandent : « Play, Didi? Play, Didi? » Je leur accorde ce moment tant attendu où ils peuvent enfin lâcher leur fou. Un groupe de quatre jeunes filles de 8 à 10 ans se rassemble en cercle. D’un même mouvement, elles sautent sur place et font aller leurs mains sur le côté en criant de joie. « Quel drôle de jeu! » me dis-je en mon for intérieur. Il m’a fallu quelques secondes pour comprendre qu’elles sautaient à la corde… sans corde.

 

IMG_1073

The Children of the Slum

IMG_0901A Slum is a small village set in an empty area of ​​the city. Maisonettes (the word is already large) are built with materials found here and there: cement, wood, metal, cloth, garbage, etc. ..

 

Slums dwellers come from all over India. Leaving their village, they set sail in the direction of the city in the hope of finding work and live a more comfortable life. Often, the children of these families are not in school.

 

The school where I teach is at the heart of a slum in Delhi. The mission of the organization that  founded it is to educate children until they are at the same level as their peers. At that time, they will be accepted in conventional schools.

 

These children are the poorest of the poor. Their living conditions are miserable. The images broadcast on television by humanitarian agencies are true. I walked these streets, I met human misery, but also kindness and strength beyond measure.

 

Every morning I am greeted by dozens of smiling faces, excited to learn and play with me. « Hello Didi! Hello Didi! Hello Didi! « They yell at me. For them, I am their big sister, their didi. Their vigorous and intelligent minds leave me without words. They have a thirst for learning that comforts me and I know that most of them wont spend their lives in a slum.

 

I always finish my course with a period drawing. I bring paper and pencils, because these tools are not available at their school. I feel like Santa Claus when I hand them these precious gifts. I’ve never seen children so happy to draw.

 

Here are some photos of the school and my students. Yes, I teach them outside at more than 34 degrees Celsius …

IMG_0857

 

IMG_0856

 

IMG_0765

Les enfants du Slum

IMG_0901Un Slum est un petit village érigé dans un espace vide de la ville. Des maisonnettes (déjà le mot est gros) sont construites avec des matériaux trouvés ici et là : ciment, bois, tôle, toile, ordures, etc..

 

Les habitants des Slums viennent de partout en Inde. Délaissant leur petit village, ils mettent le voile en direction de la grande ville dans l’espoir d’y trouver du travail et de vivre une vie plus aisée. Souvent, les enfants de ces familles ne sont pas scolarisés.

 

L’école où j’enseigne est au cœur d’un slum de Delhi. La mission de l’organisme qui l’a fondé est d’éduquer les enfants jusqu’à ce qu’ils soient au même niveau que leurs pairs. À ce moment, ils seront acceptés dans les écoles conventionnelles.

 

Ces enfants sont donc les plus pauvres parmi les pauvres. Leurs conditions de vie sont misérables. Les images diffusées à la télé par les organismes humanitaires sont bien vraies. J’ai marché ces rues, j’y ai rencontré la misère humaine, mais aussi une bonté et une force sans mesure.

 

Chaque matin je suis accueillie par une douzaine de visages souriants, excités d’apprendre et de jouer à mes côtés. « Hello Didi! Hello Didi! Hello Didi! » me crient-ils. Pour eux, je suis leur grande sœur, leur didi. Leurs esprits vigoureux et intelligents me laissent sans mots. Ils ont une soif d’apprendre qui me réconforte et je sais que la majorité d’entre eux ne passeront pas leur vie dans un slum.

 

Je termine toujours mes cours avec une période dessin. J’apporte papiers et crayons, car ces outils ne sont pas disponibles à leur école. J’ai l’impression d’être le Père-Noël quand je leur tends ces précieux cadeaux. Je n’ai jamais vu d’enfants aussi heureux de dessiner.

 

Voici quelques photos de l’école et de mes élèves. Oui, je leur fais l’école dehors à plus de 34 degrés Celsius…

 

IMG_0857

 

 

IMG_0856

 

 

IMG_0765

 

 

Valeurs, beautés et laideurs de Delhi

Notre journée débute avec une présentation sur la culture de Delhi. La directrice de notre programme précise les valeurs prioritaires des Indiens. Je l’écoute d’une oreille attentive, émerveillée par une façon de voir la vie si différente de la mienne. Ce pays a fait son travail. Sans hésitation, la femme dresse une liste bien définie sur le tableau :

1— Famille

2— Respect de la personne âgée

3— Hospitalité

4— Religion

5— Sexualité

Si on me demandait de faire la même chose pour le Canada, que répondrais-je? N’est-il pas temps que nous définissions nos valeurs communes et que nous bâtissions nos communautés selon celles-ci? N’aurions-nous pas un sentiment d’appartenance qui nous aiderait à orienter les décisions importantes de notre société?

Je vous pose la question : si vous étiez le leader du Canada, quelles seraient les cinq priorités selon lesquelles vous aimeriez voir votre pays évoluer?

La famille :

Sans contredit, la famille est la priorité numéro un des Indiens. Grands-parents, parents, oncles, tantes, cousins, enfants habitent sous le même toit. En moyenne, 18 à 20 personnes se partagent un minuscule appartement. Surtout, ils prennent les décisions les concernant ensemble. Un cousin veut changer d’emploi? Une autre veut se marier? Le sujet fait l’objet d’un entretien avec tous les membres du clan. Celui qui tranchera est toujours le grand-père paternel. Il est le chef et tous sont heureux de se conformer à ses souhaits.

Ce sont les filles qui emménagent chez leurs conjoints. Dans mon cas, cela voudrait dire que dès que je me suis mariée, j’aurais déménagé chez mes beaux-parents pour vivre sous leur toit. Le grand-père de mon mari gouvernerait nos vies et les familles des oncles de mon mari habiteraient aussi avec nous. Ouf! Juste à y penser, j’en ai le vertige.

Pour ces gens de l’autre bout du monde, envisager une autre façon de vivre est impensable.

Une famille ne se sépare jamais et la vie de l’un de ses membres est l’affaire de tous. Il est évident que l’évolution des familles nord-américaines les interpellent. Pour eux, la vie n’a pas de sens si elle n’est pas vécue en famille.

Même s’il m’est impossible de m’imaginer vivre d’une telle façon, leur amour pour la famille me fait réfléchir. De toute évidence, je ne prends pas assez soin de la mienne…

Je vous laisse sur quelques photos de Delhi. Ici, la beauté côtoie la laideur au quotidien.

Un coin de rue près de notre résidence:

IMG_0746

Tombe Humayun:

DSC03217

Un autre coin de rue :

IMG_0750

Temple Lotus:

IMG_0701

Fournir l’électricité à 1.3 millard de personnes…

IMG_0749

Une temple sur le site de la tombe Humayun:

DSC03213

Sophielit – Salon du livre de Québec

Un extrait de La mission secrète de Julia Léveillée lu par son auteure, Julie Vincelette, pour le site Sophielit!